​​​​​​​EVALUER

​​​​​​​​​​​​​​Navigation Chart ​ ​

Questions clés à considérer:

  • À quoi ressemblera le succès, et comment le saurons-nous?
  • Comment surveillerons-nous ce que nous faisons?
  • Comment évaluerons-nous si ce que nous faisons est une réussite?
  • Avons-nous atteint notre/nos objectif(s) et, sinon, comment améliorer nos efforts?​

Activités principales:

  • Établir un système de surveillance qui fournit des données fiables basées sur la population (par exemple, des mesures standard de mortalité et de morbidité) pour:
    • NCDs et facteurs de risque modifiables et comportements
    • Incidence et prévalence des maladies transmissibles
    • SDG (par exemple, taux de mortalité infantile)
    • Déterminants sociaux de la santé (par exemple, niveaux d'inégalité des revenus)
  • Mesurer les indicateurs de processus et de résultats pour permettre un suivi précis des mesures prises (par exemple, les mesures de mise en œuvre, les programmes / politiques / pratiques nouvelles ou modifiées)
  • Évaluer l'impact des interventions sur les résultats (par exemple, l'incidence et la prévalence des comportements à risque et les maladies apparentées)
  • Utiliser les résultats, y compris les effets différentiels avec différentes populations, pour guider les améliorations et l'allocation des ressources

 

Note de terrain: le programme « Bonne santé à l’Ecole en » [Healthy school] en Afrique du Sud

Map image of South AfricaEn Afrique du Sud, les inégalités en matière d'économie et de santé découlent d'une histoire de discrimination raciale et sexiste. Depuis la fin de l'apartheid en 1994, les écoles ont été des entités cibles pour s’attaquer aux divisions raciales et ethniques en offrant un endroit sain qui favorise l'apprentissage. L'objectif principal de l'intervention est une école primaire située dans une ville semi-rurale à environ 50 kilomètres de la ville du Cap. Cette communauté connaît un niveau élevé de chômage, le travail du sexe chez les adolescents, la toxicomanie et les activités de gangs. La valeur de l'éducation a été suggérée comme un «vaccin social» pour prévenir la propagation du VIH. Le Système de soutien à l'enseignant (TSS) est un programme qui a identifié des politiques pour aborder l'enseignement, l'apprentissage et l'environnement scolaire. Une école qui  promeut la santé [Health promoting school] (HPS) implique les responsables de la santé et de l'éducation, les éducateurs, les élèves, les parents et les leaders communautaires dans les efforts visant à promouvoir la santé, un environnement sain, l'éducation à la santé scolaire, les services de santé scolaire et les projets de sensibilisation scolaire-communautaire. HPS fait le lien entre les secteurs de l'éducation, de la santé et de la communauté.

HPS a rassemblé les preuves de l'impact de l'apprentissage et des résultats de santé avant et après la mise en œuvre du programme HPS ont été mises en œuvre dans le programme scolaire. L'infirmière et le principal, ainsi que d'autres membres du personnel, ont été les responsables  et les évaluateurs clés de la mise en œuvre des programmes pour aborder divers aspects du développement et de la croissance [des enfants]. L'infirmière a documenté les visites liées à la santé, le principal a documenté les cas de violence et les enseignants ont documenté les performances des élèves en classe. L'évaluation a utilisé une approche quasi expérimentale avec des écoles de comparaison. L'école cible a signalé de meilleures performances dans l'intervention pour la plupart des résultats (par exemple, une augmentation de l'estime de soi chez les apprenants, des relations positives accrues et une participation accrue des apprenants, des enseignants et des parents). Il y avait aussi un nouveau potager établi dans l'école. La documentation des composantes du programme, les nouvelles collaborations construites et les impacts du programme ont mis en évidence les améliorations et les lacunes à résoudre. Le développement de structures d'évaluation formelles et d'orientation est important pour opérationnaliser, gérer le processus, définir des objectifs, organiser des équipes, évaluer les progrès et améliorer la pratique.


[SOURCE: OMS (Afrique du Sud), Bureau régional africain de l'OMS, Health promoting schools]

   

Ressources pour vous aider à évaluer:

Ressources de l'Organisation mondiale de la santé:


Ressources de la boîte à outils communautaire (BOC):

Boîte à outils BOC:

  • Évaluer l'Initiative (en Anglais)


Guide (s) de dépannage de BOC pour résoudre des problèmes courants:

 

Lectures connexes de la BOC:

 

 

​PÉRENNISER

Questions clés à considérer:

  • Comment institutionnaliser ce qui fonctionne?
  • Comment nous assurer que les ressources seront disponibles suffisamment longtemps pour atteindre les buts et objectifs prévus?

Activités principales:

  • Institutionnaliser des programmes et des politiques efficaces pour réduire les maladies non transmissibles, contrôler les maladies, atteindre les ODD et aborder les déterminants sociaux de la santé
  • Développer des mécanismes de financement durable de la santé afin de promouvoir la santé pour tous, y compris le maintien de programmes / politiques visant à réduire les inégalités en matière de santé

 ​

Note de terrain: aborder les déterminants sociaux de la santé grâce à une collaboration intersectorielle: projet de pisciculture dans la Circonscription d’Imenti-Sud, dans le comté de Meru, Kenya

Map image of KenyaLe gouvernement du Kenya est engagé pour le développement durable comme l'ont démontré la Stratégie de réduction de la pauvreté et la Stratégie de relance économique pour création de richesse et d'emplois. Parmi les nombreux programmes intersectoriels introduits figurait le programme de développement des pêches. Ce programme comprenait la construction d’étangs dans 140 circonscriptions au Kenya. L'objectif principal de l'introduction de la pisciculture (aquaculture) était d'améliorer la nutrition et de créer plus de 120 000 emplois et possibilités de revenus. Ce projet se concentre sur la pisciculture dans la circonscription d'Imenti Sud et explore dans quelle mesure la pisciculture a eu un impact sur la nutrition, la sécurité alimentaire, l'emploi et le revenu du ménage. Les données ont été recueillies avant et après la mise en œuvre du projet dans la circonscription d'Imenti Sud, située dans la partie orientale du Kenya. Les agents des pêches ont travaillé avec la communauté pour maximiser la participation et assurer la collaboration dans les phases de planification et de mise en œuvre.

Le Programme de stimulation économique (ESP) vise à relancer l'économie vers une croissance et un développement à long terme en protégeant les moyens de subsistance des populations pauvres et en créant des emplois pour les jeunes. Certaines des activités de l'ESP comprennent: l'expansion de l'agriculture à base d'irrigation, la construction de marchés de produits frais et les étangs. Une série de formations ont été organisées en collaboration avec le ministère de la Santé. En 2004, l'aquaculture a pu apporter une contribution importante à la réduction de la pauvreté, à la sécurité alimentaire et au bien-être social. Le poisson fournit une bonne source de protéines et de micronutriments essentiels, joue ainsi un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies. En outre, la pisciculture réduit les pressions de pêche sur les océans, les lacs et les rivières.

Les participants ont signalé que la pisciculture créait une augmentation de 56,1% des possibilités d'emploi et une augmentation du revenu du ménage de 43,9%. Soixante six pour cent des participants ont estimé que les visites sur le terrain par les agents des pêches d'extension fournissaient des compétences techniques continues en matière de savoir-faire. De tous les participants, 56,4% ont été formés à des compétences en marketing, ce qui a permis d'augmenter les ventes de poisson. Les connaissances et les compétences techniques étaient essentielles pour assurer une bonne gestion des étangs et la durabilité des activités de pisciculture sur la circonscription. L'initiative agricole de l'ESP a contribué à la santé des mères et des enfants et à la durabilité de la sécurité alimentaire au Kenya. Ce programme sera soutenu par la formation continue des pisciculteurs ainsi que par le soutien technique des agents des pêches.​


[SOURCE: OMS (Kenya), Bureau régional africain de l'OMS]


Ressources pour vous aider à soutenir l'effort:

Ressources de l'Organisation mondiale de la santé:


Ressources de la boîte à outils communautaire (BOC):

Boîtes à outils BOC:


Guide (s) de dépannage BOC pour résoudre des problèmes courants:

Autres lectures BOC liées:

   

AUTEURS / CITATION: Soutiens en ligne de l'OMS-AFRO pour l'action intersectorielle pour la santé et l'équité. 2015. Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la santé et le développement communautaires à l'Université du Kansas http://communityhealth.ku.edu/ (Stephen Fawcett, Ithar Hassaballa) et le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique à Brazzaville, Congo-Promotion de la santé Cluster (Davison Munodawafa, Peter Phori).


MOBILISER​ - ANALYSER - PLANIFIER - AGIR​ - EVALUER - PÉRENNISER

 ​​